HERVÉ DANTON : « TOUTE LA FORCE D’UN RÉSEAU… »

LA MECANIC VALLÉE AU LYCÉE MONTEIL

Le délégué de Mecanic Vallée, Hervé Danton : « Le Campus des métiers est leader d’un nouveau projet européen. » Ici, lors son intervention au lycée Monteil. Crédits : Photo Daniel Escoulen

Hervé Danton, délégué de l’association Mecanic Vallée, qui regroupe en son sein 160 industriels et une quarantaine de partenaires institutionnels et d’organismes de formation, se dit très favorable au « mélange des mondes ». Pour lui, en effet, « la force d’un réseau tient à sa capacité à travailler tous ensemble pour mieux partager la pluralité des savoirs industriels. »

Hervé Danton explique volontiers que la journée technique, organisée le 8 décembre dernier au lycée Monteil par le CMQE Industrie du Futur Occitanie et la PFT CONPIM, participe d’un puissant effet de réseau bénéfique à l’ensemble des partenaires.

« Regroupement de lycées professionnels et de partenaires industriels, le Campus des métiers et des qualifications Excellence (CMQE) Industrie du futur Occitanie a pour effet de mettre en ordre de bataille et en synergie l’ensemble des centres de formations industrielles qui maillent les départements du Lot et de l’Aveyron.

Pour nous professionnels, devait ajouter le délégué de Mecanic Vallée, l’organisation de cette journée technique au lycée Monteil représente une évolution majeure pour le Campus et sa vocation. Des spécialistes sont venus y diffuser des savoirs auprès de personnes volontaires. Cela fait déjà bien des années que nous n’avions pas participé à ce genre d’opération ! Pour un responsable de PME, c’est la seule façon de se former sur un plan technique. »

Le CMQE Industrie du Futurqui accompagne la filière par la formation, l’innovation, le développement économique et social de notre territoire, bénéficie du soutien du Programme d’investissements d’avenir (PIA), programme mis en place par l’État pour financer des investissements innovants, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois.

D’autres journées techniques ont été programmées à l’horizon 2022, journées sur lesquelles nous reviendrons en temps utile.

Le Petit Journal (Aveyron) – D. Escoulen

Decazeville. Une machine sur mesure pour découper les noix

Il n’est pas facile de casser la dure enveloppe des noix sans endommager les cerneaux. Il existe bien des broyeurs de fruits à coques, mais quasiment pas d’appareils permettant de décortiquer les noix et de séparer correctement les cerneaux des coquilles.

Le lycée la Découverte à Decazeville a été approché pour relever un tel défi.

Le client, Rémi Frégeat, est agriculteur à Glanes (46130) et produit entre autres des noix. Il souhaite développer un engin spécifique qui découpe des coquilles de noix sans casser le savoureux contenu, et pour cela il a développé un prototype en bois pour valider son idée. Il a d’ailleurs déposé un brevet sur ce module de découpe.

Ainsi, les étudiants en BTS CRCI (chaudronnerie) du lycée decazevillois ont travaillé pendant 2 ans pour concevoir et fabriquer cette machine appelée « Cutnuts ».

Les étudiants qui ont participé à ce projet sont Damien Restouble, Kélian Guénée, Thomas Delpeyrat avec comme chef de projet Pierre-Henri Smaha. Ils ont été épaulés par leurs enseignants Christian Roche et Stéphane Longueville. Toute l’équipe a collaboré avec les BTS Electrotechnique du lycée Jean-Jaurès de Saint-Affrique qui ont assuré l’automatisation de la découpe encadrés par leur enseignant Olivier Ladoux.

Mise en location dans une coopérative agricole

La semaine dernière, Guy Frégeat est venu valider les essais de découpe dans l’atelier de chaudronnerie du lycée La Découverte.

Pour l’occasion, l’étudiant chef de projet Pierre-Henri Smaha, qui depuis a obtenu son diplôme, était présent pour échanger sur l’aspect technique et financier d’un tel projet. Aujourd’hui, Pierre-Henri vient d’être embauché dans une entreprise de chaudronnerie aveyronnaise et assure une fonction de chargé d’affaires.

Satisfait du résultat, le client envisage de mettre cette machine en location dans une coopérative agricole à disposition des producteurs de noix locaux.

Guy Aldebert, DDFPT (responsable des ateliers) du lycée la Découverte, souligne l’intérêt pédagogique d’un tel projet pour des étudiants de BTS CRCI qui en sortent forcément enrichis.

La Dépêche – Publié le 05/12/2021 DL.

Decazeville. Un challenge à la création d’entreprise

Une initiative vouée à inciter les jeunes à voler de leurs propres ailes en créant leur entreprise a pris corps au Campus des métiers et des qualifications d’excellence où une trentaine de jeunes issus du lycée La découverte de Decazeville et du lycée des Métiers du bois et de l’habitat d’Aubin ont pris part à la première des trois sessions de ce Challenge à la création d’entreprises.

Face à eux, d’anciens élèves issus de formations similaires devenus chefs d’entreprise ont livré leurs témoignages et répondu aux nombreuses questions de l’assemblée.

« Pour créer sa propre entreprise, il n’est nullement besoin d’être le premier de la classe, mais en revanche les porteurs de projets doivent faire preuve de passion pour leur activité et d’une ténacité sans failles pour mettre en avant les qualités, technique et économique, de leurs idées », ont conseillé les chefs d’entreprise aux étudiants scolarisés en BTS. S’adressant aux jeunes, François Marty, le président de Decazeville communauté, et partenaire de cette action, a salué ce dispositif visant à développer la culture de l’entreprenariat, en les encourageant, « vous êtes l’avenir de ce territoire où plein de belles choses restent à réaliser ». Tandis que, de son côté, Jean-Luc Viargues, le président du Campus des métiers, soulignait, « ce bel exemple de synergie entre les organismes de formation et les entreprises installées sur ce territoire ».

Épauler les futurs créateurs

L’objectif de cette première séance étant de sensibiliser les étudiants à la création d’entreprise, puis de leur présenter les dispositifs de soutien développés par différentes structures d’accompagnement comme la pépinière d’entreprises Chrysalis. Les deux prochains rendez-vous, courant décembre et janvier prochains, inviteront les élèves à aller plus loin en détaillant leurs projets avant de le soumettre à un jury qui récompensera trois lauréats en leur remettant des prix d’une valeur de 4 000 €.


La Dépêche – Publié le 04/12/2021 DM

Figeac. « Au crible de la science » pour des lycéens

Lundi 22 novembre les élèves du lycée Champollion de 1ère et 2nde année de BTS Systèmes Numériques et leur enseignant Stéphane Michelet ont eu la chance d’accueillir deux intervenantes extérieures : Catherine Thèves, chercheure au CNRS et Sophie Chaulaic, journaliste scientifique, dans le cadre de l’émission « Au crible de la science » proposée par Quai des Savoirs.

Au premier plan les élèves et en arrière-plan les intervenants du débat © La Dépêche

Au programme de cette rencontre, une discussion autour de l’intelligence artificielle (IA) dans tous ses aspects. Les élèves ont pu demander tout ce qu’ils ont toujours voulu savoir autour de ce sujet, que ce soit en termes de philosophie, de prédiction sur le futur ou même de questions techniques. Toutes leurs questions ont été enregistrées, et seront rapportées à des chercheurs spécialisés, qui y répondront dans des podcasts audios. En Mars, après publication des podcasts, le chercheur et les classes se rencontreront pour discuter des réponses apportées dans les podcasts et débattre.

Ces podcasts sont faits avec et pour les lycées et leurs enseignants, et sont à retrouver sur le média en ligne Exploreur de l’Université Fédérale De Toulouse.

Les podcasts de la première saison sont disponibles au lien suivant exploreur.univ-toulouse.fr/le-podcast-au-crible-de-la-science

Le Dépêche – Publié le 29/11/2021

CARRIÈRES INDUSTRIELLES : LA VOIE EST OUVERTE – VERS UN AVENIR DURABLE POUR LA JEUNE GÉNÉRATION ?

Dominique Fayel, gérant chez Sampec (Lunel), s’est proposé d’intervenir auprès des collégiens de Cransac.

Parmi les actions de la Semaine de l’Industrie, les rencontres scolaires-entreprises portées par Mecanic Vallée et le Campus des métiers et des qualifications retiennent l’attention.

Ainsi, 21 classes de 4e des collèges de l’Ouest Aveyron rencontrent un ou une cheffe d’entreprise, l’objectif étant de favoriser l’attractivité des métiers auprès des jeunes, notamment des jeunes femmes, et ainsi de susciter des vocations.

Qui plus est, Mecanic Vallée et le Campus des métiers proposent 11 animations grâce à l’outil La Boîte à Métiers Industrie du Futur. Sept classes de 2e du lycée Monteil (Rodez) et quatre classes de 2e du lycée La Découverte (Decazeville) en bénéficient.

Les actions de Pôle Emploi vont de Millau à Decazeville, Villefranche et Rodez (visites d’entreprises, zooms métiers de l’agroalimentaire, métiers de l’industrie, forum emploi, recrutement…).

Pour sa part, l’UIMM Occitanie déploie une action le jeudi 25 novembre chez Sofop à Olemps, en présence de dix stagiaires de l’École de la Deuxième Chance ; au programme, des échanges avec des salariés.

Lors de la conférence de presse à la CCI Aveyron, Béatrice Veyrac, dirigeante de Soud Hydro à La Primaube, a lancé un Osez, les filles ! de bon aloi qui illustre bien le fait que les métiers de l’industrie peuvent convenir aux jeunes femmes en particulier.

Par ailleurs, les actions de découverte des métiers portées par la CCI et la DSDEN sont également dédiées un public jeune.

Enfin, la Mission Locale propose un Job Dating à Saint-Affrique (le 24 novembre), après la visite de l’entreprise familiale Devic à Rodez.

Des chiffres qui émaillent tous les secteurs d’activité, on retiendra celui qui concerne le secteur de l’énergie, l’Aveyron étant le premier producteur français d’énergies renouvelables. Un potentiel de développement qui met en lumière les transitions numérique et écologique de cette 10e édition sur l’avenir durable.

https://www.lepetitjournal.net/12-aveyron/2021/11/19/carrieres-industrielles-la-voie-est-ouverte/#gsc.tab=0

DE – Le Petit Journal Aveyron – Le 19/11/2021

Rodez. Les lycéens s’ouvrent aux métiers de l’industrie

Les neuf classes de seconde du lycée Monteil ont été sensibilisées aux métiers de l’industrie.

Dans le cadre de la semaine nationale de l’Industrie, des structures et des entreprises du territoire se mobilisent pour faire connaître aux scolaires les filières de formation et les métiers de l’Industrie.

Le Campus des Métiers et des Qualifications d’excellence industrie du futur et l’association Mecanic Vallée proposent depuis de nombreuses années des actions destinées à faire connaître les filières de formation et les métiers de l’industrie à différents publics. Aussi, afin de proposer des outils adéquats et de nouveaux modes d’actions, ils ont une nouvelle fois travaillé de concert pour répondre, fin 2019, à l’appel à projet Info-Métiers commencé par la Région occitanie. Avec l’aide de l’association Science animation ils ont inventé “la boîte à métiers industrie du futur”. Une boîte à outils grâce à laquelle ils ont remporté cet appel à projet.

“Un outil à diffuser le plus largement possible”

Ce nouvel outil financé par la Région permet de faire découvrir aux scolaires, plus particulièrement ceux de troisième, seconde et première, les métiers de l’industrie via des technologies de l’industrie 4.0 (liées au numérique). “Cet outil va permettre aux jeunes de constater la diversité des métiers scientifiques et techniques dans le domaine de l’industrie”, se plaît à penser Nathalie Lavaurs, la directrice opérationnelle de cette action de sensibilisation commencée ce mercredi.

Une action qui s’est achevée, hier après-midi, au lycée Monteil.

Les jeunes – ils étaient 300 environs, soit les 9 classes de seconde – ont également été sensibilisés via un jeu de rôles ludique et pédagogique, aux stéréotypes de genre dans les représentations des sciences et des technologies. À la fin, nous avons même mis en pratique une démarche scientifique et un travail d’équipe”, précise l’intervenante qui ambitionne de voir cet outil diffusé et utilisé dans tous les établissements scolaires du département, voire au-delà grâce à sa version dématérialisée.

Le kit de la boîte à métiers est en téléchargement gratuit sur : https://www.mecanicvallee.com

Pour en savoir plus :http://decouverteindustrie@mecanicvallée.com

https://www.ladepeche.fr/2021/11/19/les-lyceens-souvrent-aux-metiers-de-lindustrie-9936963.php

La Dépêche Aveyron – Publié le 19/11/2021 – R.B.

Les entreprises de la Mecanic Vallée en toute transparence

Il est désormais possible de découvrir les usines et les métiers de l’industrie présents dans la Mécanic Vallée grâce à un outil de visite virtuelle.

Mecanic vallée propose depuis de nombreuses années des actions à destination de différents publics pour faire connaître les filières de formation et les métiers de l’Industrie. Afin de proposer des outils adéquats et de nouveaux modes d’actions, le cluster a candidaté et a été lauréat, en décembre 2019, de l’appel à projet Info-Métiers de la Région Occitanie. Dans ce cadre, Mecanic Vallée et le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Industrie du Futur ont travaillé ensemble à la préparation d’un nouvel outil « La visite virtuelle : Vivez l’expérience Mecanic Vallée ! ». Ce travail a été conduit avec l’association lotoise Carrefour des Sciences et des Arts, spécialisée dans la création et l’animation de dispositifs de diffusion de la culture scientifique technique et industrielle.

Cet outil, co-financé par la Région Occitanie, entièrement digital, reproduit une entreprise de l’industrie mécanique que l’on peut découvrir à travers ses différents pôles : administration, achat & commercialisation, conception, production, maintenance et logistique.

Dans chaque pôle, l’utilisateur accède à du contenu sur les métiers et les formations en cliquant sur les personnages et en consultant des interviews de professionnels ou d’élèves en formation en alternance. Il peut également voir des vidéos de machines en fonctionnement et la vidéo sur l’Industrie du Futur réalisée dans le cadre de la création de La boîte à métiers Industrie du Futur.

Dix vidéos métiers ont été tournées avec le concours de professionnels de plusieurs entreprises du territoire : Bosch, CJLM Conception, Collins Aerospace – Ratier Figeac, Défi 12 et d’élèves des centres de formation : Lycée La découverte de Decazeville, IUT de Rodez.

Il existe deux parcours de visite : un parcours simplifié pendant lequel le visiteur peut explorer l’entreprise en choisissant les pôles, les métiers, etc. qu’il souhaite découvrir ; un parcours ludique pendant lequel le visiteur explore l’entreprise en répondant à un quiz dans chaque pôle.

La visite virtuelle est accessible depuis le site internet de Mecanic Vallée et du CMQE Industrie du Futur. On peut l’utiliser avec un téléphone portable, une tablette ou un ordinateur et une connexion internet.

L’objectif est de présenter la multiplicité des métiers que l’on trouve au sein d’une entreprise industrielle et pas uniquement les métiers techniques ; les métiers porteurs en termes de recrutement d’aujourd’hui et de demain ; les métiers liés à l’évolution de l’industrie, aux technologies du numérique : réalité virtuelle et augmentée, maintenance prévisionnelle, impression 3D, cybersécurité, etc.

Média 12 – Publication du 15/11/2021

Cransac. Mecanic vallée : les collégiens découvrent les métiers de l’industrie

Table-Ronde du matin

Camille Esquerré de Mecanic Vallée et Myriam Albouy du Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Industrie du Futur ont accueilli au Centre Européen de Conques les 32 élèves de 3e du collège de Cransac ainsi que leurs enseignants pour une journée dédiée à la découverte des métiers et des filières de formation de l’industrie du territoire de la Mecanic Vallée et à la découverte de Conques.

Au contact des professionnels

Tout au long de la matinée, les élèves ont échangé lors d’une table ronde avec neuf intervenants issus de plusieurs entreprises de Mecanic Vallée : Lisi Aérospace, Ratier Figeac, Mecojit, Optéo Les Ateliers du Vallon, Bosch, VM Zinc. Des professionnels qui ont présenté leurs différents parcours et métiers au sein de leurs entreprises. Chef d’atelier, responsable qualité, chef d’entreprise… ont livré leurs expériences, comme les élèves de licence professionnelle (Qualité et logistique et Maintenance Industrie du Futur) de l’IUT de Rodez et de l’école d’ingénieur 3IL. Cette journée a été préparée dans le cadre des Cordées de la réussite, un dispositif piloté par le rectorat d’académie et porté sur le territoire par le Campus des métiers de l’industrie du futur qui assure ses missions d’accompagnement et d’orientation. Un réel levier d’égalité des chances, en luttant contre l’autocensure des élèves par un soutien continu dès la classe de 4e, jusqu’au baccalauréat et au-delà. L’objectif de cette journée était de faire découvrir aux élèves la diversité des métiers existants dans les entreprises de la Mecanic Vallée, accessibles à différents niveaux d’études et après des parcours très variés, de répondre aux questions sur l’orientation et de faciliter les échanges entre les mondes scolaire et professionnel. Une belle matinée qui s’est poursuivie par la visite du charmant village de Conques.

Correspondant La Dépêche – Le 17/06/2021

Des entreprises armées pour l’industrie du futur

Le cluster Mécanic Vallée et le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur proposent un programme de formations en ligne pour les formateurs chargés de préparer les salariés aux technologies de l’industrie du futur.

Les qualifications nécessaires du secteur industriel ont évolué avec l’arrivée de la 4e révolution industrielle, appelée Industrie 4.0 ou encore Industrie du futur. Les entreprises du territoire doivent s’approprier ces nouvelles technologies liées au numérique et s’adapter aux changements qu’elles induisent en termes de fonctionnement, de production, de formation, mais aussi de management.

Le projet 3TIndustry4.0 réunit 5 partenaires de 3 pays différents : l’Allemagne, l’Espagne et la France dont le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur dans le cadre d’un financement européen Erasmus +. Il a pour but de mettre en relation deux types de professionnels de l’industrie : les enseignants et les formateurs en entreprise. Cette mixité a pour objectifs de faciliter le transfert de compétences entre ces deux catégories professionnelles et de répondre aux évolutions globales de la formation à l’Industrie 4.0.

Dans le cadre du projet 3TIndustry4.0, les différents partenaires ont créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du Futur : Impression 3D, maintenance prévisionnelle, réalité virtuelle, cybersécurité, mix reality : virtuelle et augmentée, internet des objets (Iot), lean 4.0 et intelligence artificielle.

Les participants peuvent assister gratuitement sur inscription à ces formations en ligne. La dernière formation en datea réuni une trentaine de personnes : enseignants de toute la France et professionnels des entreprises de la Mécanic Vallée pour suivre une formation à la maintenance prévisionnelle ou maintenance 4.0 dispensée par Christophe Dyl, Eric Daudrix et Christian Carbillet, collaborateurs du Campus des Métiers et des Qualifications Industrie du Futur depuis Cahors, Toulouse et Tarbes.

L’ensemble des modules de formation seront accessibles prochainement, à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, depuis le site internet du projet, sur une plate-forme en accès gratuit et sur inscription.

Mecanic Vallée est un cluster qui regroupe environ 200 adhérents dont 156 entreprises. Il représente 12 500 emplois dans les secteurs d’activités mécaniques : aéronautique, automobile, machine-outil et mécanique de précision sur les départements de l’Aveyron, du Lot, de la Haute-Vienne, de la Corrèze, de la Dordogne et du Cantal.

Le Campus des métiers et des qualifications d’excellence de l’industrie du futur est un réseau regroupant les établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, les centres de formation initiale (scolaire et apprentissage) ou continue. Le réseau campus représente 2000 élèves et étudiants de la formation professionnelle et technologiques du niveau Bac au niveau ingénieur sur le territoire géographique de la Mécanic Vallée. Il associe, au sein d’un partenariat renforcé, les entreprises et les laboratoires de recherche sur ce même territoire.

Pour suivre le projet, rendez-vous sur le site web du projet ou sur Linkedin

Publié le 12/04/2021 – Média 12

Aveyron : la Mecanic Vallée et le campus des métiers tournés vers l’avenir

La Mecanic Vallée s’implique avec les acteurs locaux de son territoire, mais également au-delà, pour impulser la transition vers l’industrie du futur.

Ces deux derniers jours, enseignants et professionnels des entreprises étaient connectés pour suivrela formation à la maintenance prévisionnelle. © la dépêche

Après le charbon, l’électricité et l’informatique, la 4e révolution industrielle est en route avec les nouvelles technologiques numériques telles que le « big data », la réalité virtuelle…

Et, sur cette voie de l’industrie du futur 4.0, la Mecanic vallée – celle-ci représente 12 500 emplois dans différents secteurs d’activité au sein de six départements (Lot, Corrèze, Dordogne, Cantal, Haute-Vienne et Aveyron) – n’a pas l’intention de rester à la traîne, comme l’a indiqué, hier matin, son délégué Hervé Danton : 

« Il est important de préparer l’avenir. Pour cela, il faut que les employés des entreprises du territoire soient les plus performants possible. Ne serait-ce que pour sortir de la situation actuelle par le haut. »

Du coup, la Mecanic Vallée a travaillé, dans le cadre d’un projet européen Erasmus +, à la création de modules de formation à destination des professionnels, qu’ils soient enseignants ou formateurs en entreprises. Ce projet intitulé 3TIndustry4.0 réunit ainsi cinq partenaires de trois pays différents : Allemagne, Espagne et France, bien entendu, avec le campus des métiers et des qualifications excellence industrie du futur, basé à Decazeville, qui regroupe les établissements d’enseignement secondaire et supérieur, les centres de formation initiale ou en continu (soit environ 2 000 élèves et étudiants).

Les différents partenaires ont ainsi créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du futur (impression 3D, maintenance prévisionnelle, cybersécurité…). Les participants peuvent assister, gratuitement, à ces formations en ligne. Ces deux derniers jours, une trentaine de personnes (enseignants et professionnels des entreprises de la Mecanic Vallée) étaient connectées pour suivre la formation à la maintenance prévisionnelle.

Et, pour pousser le bouchon encore plus haut, l’ensemble de ces modules seront accessibles prochainement à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, toujours en accès gratuit.

Publié le 10/04/2021, La Dépêche du midi