Les Ateliers du Rouergue et l’IUT de Rodez, main dans la main

Les étudiants en Licence Pro PILAL de l’IUT de Rodez ont remporté la 2e place du Challenge SoliTudiant, pour un projet permettant à des travailleurs handicapés de piloter la production grâce au numérique.

La rencontre entre les Ateliers du Rouergue et l’IUT a eu lieu quand Sébastien Nowitski, directeur de l’entreprise, est venu témoigner devant les étudiants de la licence professionnelle PILAL (logistique) de la vie et du fonctionnement d’une entreprise adaptée. Les Ateliers du Rouergue, en effet, emploient une majorité de salariés en situation de handicap. L’entreprise, installée dans le parc d’activités de Bel Air, à Rodez, fabrique des menuiseries, des meubles et des agencements pour des clients professionnels de toute la France. L’entreprise a également développé sa propre gamme de portes sous la marque Drakkar.

Par la suite, un groupe d’étudiants de la licence a souhaité s’engager dans le challenge SoliTudiant, organisé par l’association HTS (Handicap Travail Solidarité) qui œuvre pour l’insertion par le travail des personnes en situation de handicap. Les étudiants se sont tournés vers les Ateliers du Rouergue pour savoir si l’entreprise n’aurait pas un projet qu’ils pourraient conduire en un mois, dans le cadre du challenge. Sébastien Nowitski et Philippe Combes les ont ainsi mis au défi de permettre à des personnes en situation de handicap de piloter la production à l’aide de tablettes et ordinateurs.

« Pour nous, l’objectif était triple, explique Sébastien Nowitski : premièrement, avoir un suivi de l’avancement de la production sur les postes de travail ; deuxièmement, éviter du stress en apportant une visibilité sur les commandes à réaliser et en rassurant sur la charge de chaque. Cela permet aussi de montrer que le rôle de l’opérateur est important. Troisième objectif, le plus important pour moi, permettre à des personnes qui sont en rupture numérique d’accéder à l’utilisation d’une tablette. »

Les étudiants (Cassandre Sans, Estelle Radwan, Antoine Cotrian, Damien Gayraud et Julien Laporte) se sont donc mis à la tâche, sous la conduite d’Olivier Ingremeau, responsable de la licence. La qualité de leur travail et la pertinence des solutions proposées ont permis aux étudiants ruthénois de figurer parmi les 6 finalistes du challenge au niveau national. Ils sont allés défendre leur projet à Nantes, devant un jury qui leur a attribué la 2e place et ont ainsi permis aux Ateliers du Rouergue de recevoir une dotation de 25 000€ pour mettre en œuvre le projet.

Média 12 – Publié le 29/06/2022