Une journée dédiée aux métiers de l’industrie pour sensibiliser les acteurs de l’orientation

Co-pilotée par la Région Occitanie et l’Académie de Toulouse, cette rencontre fait suite à deux autres journées d’immersion respectivement consacrées aux métiers de l’agriculture et de l’agro-alimentaire et à ceux du bâtiment et de l’énergétique.

Plus de 80 personnes étaient présentes en ce jeudi 13 octobre 2022 au lycée Champollion à Figeac afin de mieux connaître le monde de l’industrie, ses besoins en recrutement et l’offre de formation locale correspondante qu’elle soit scolaire ou continue.

« De nombreux partenaires se sont mobilisés aujourd’hui pour valoriser ces métiers. Il nous paraît essentiel de partager toutes ces informations avec les différents acteurs qui oeuvrent dans le domaine de l’orientation dont les enseignants. Les postes dans l’industrie ont considérablement évolué alors qu’ils souffrent encore d’une image connotée. En outre, il y a un véritable enjeu quant à l’intégration des jeunes filles dans ce secteur », précise Landry Bourguignon, Inspecteur d’Académie, Inspecteur pédagogique régional et conseiller académique du recteur pour les Sciences et les Technologies. Des propos complétés par Vincent Labarthe, Vice-président de la Région Occitanie : « Avec la Mecanic Vallée, nous bénéficions d’un bassin d’emploi extrêmement dynamique. Dans le Lot, nous disposons à la fois d’entreprises innovantes et des formations adéquates. Nous sommes heureux de constater une réelle adhésion autour de ces journées, au cours desquelles se greffe aussi un outil ludique que nous avons mis en place : la Maison de l’orientation mobile. »

Après un mot d’accueil d’Arnaud Combet, Proviseur du lycée Champollion, la matinée démarrait par un petit quizz visant à tester convivialement les connaissances de chacun. S’en suivit une présentation de la Mecanic Vallée par Hervé Danton, de ses missions, de son équipe et des actions menées en partenariat avec le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Industrie du futur.

Les entreprises Figeac Aero, Collins Aerospace-Ratier Figeac, et FEM Technologies sont venues témoigner de leurs besoins concrets en terme de recrutement et des perspectives offertes au sein de leurs sociétés. Le réseau « Elles bougent » a permis de faire un zoom sur la mixité avec l’exemple parlant de Carole Trémoulet, marraine de cette association chez Collins Aerospace-Ratier Figeac : « Travailler dans l’industrie est totalement compatible avec le fait d’être maman, j’ai moi-même trois enfants. On peut aménager son temps de travail. C’est une question d’organisation et de volonté. Il ne faut surtout pas se mettre de barrières ! ». Autre temps fort : le parcours significatif du jeune Lucas, élève au lycée La Découverte de Decazeville.

Les établissements et organismes lotois ont pu rappeler la riche offre de formation existante au sein du territoire et les différentes filières correspondantes, avant que ne se déroulent l’après-midi des ateliers en petits groupes. La journée s’achevait par une visite de la Maison de l’orientation mobile.

Figeac. Les machines-outils connectées à l’honneur

Avec le recul de la pandémie, la tournée régionale des Rendez-vous de la mécanique (RVM) a repris depuis le début de l’année avec deux thématiques phares : l’industrie du futur et la transition écologique et énergétique. C’est ainsi que mardi après-midi, le proviseur du lycée Champollion, Arnaud Combret, également vice-président du Campus des métiers et des qualifications d’excellence, accueillait une cinquantaine de cadres et experts d’entreprise de la Mecanic Vallée, dans la salle de réunion du lycée, pour une conférence et un échange sur les machines intelligentes et les ateliers de production connectés à l’initiative du Cetim (Centre technique des industries mécaniques).

Une information particulièrement pertinente pour les professionnels du secteur qui leur permettait de découvrir les dernières tendances d’usinage et les nouveautés en matière de machines-outils connectées. Déclinée autour de trois axes, la veille technologique présentée par Stéphane Maniglier (expert Cetim), le témoignage industriel de François Delefortrie (Fives Machining) et enfin des informations sur l’industrie du futur avec Stéphane Blanchard (Ad’Occ), la journée s’est terminée par une visite de Figeac Aero animée par Frédéric Vignal.

L’occasion d’échanger entre mécaniciens sur les dernières avancées technologiques et d’appréhender leur mise en œuvre au sein de leurs sites respectifs. Un moyen de découvrir, également, les étapes d’une démarche de transformation industrielle et de partager des retours d’expérience.

La Dépêche – Publié le 10/06/2022

Decazeville. Diffuser les nouvelles technologies : les enjeux

Enseignants et étudiants devant le « Démobus » avec des outils et du matériel d’avant-garde. Photo DDM.

Les qualifications nécessaires du secteur industriel ont évolué avec l’arrivée de ce que l’on appelle la 4e révolution industrielle, nommée aussi industrie 4.0 ou encore industrie du futur.

Le Campus des métiers et des qualifications d’excellence industrie du futur, installé au lycée la Découverte à Decazeville, va dans ce sens, s’impliquant sur le territoire de la Mecanic Vallée pour fournir des dispositifs de qualité, impulsant la transition vers l’industrie 4.0, tout en créant des outils en cohérence avec les besoins du territoire et de ses entreprises.nAssocié au programme d’investissement d’Avenir (PIA 3), le Campus des métiers et des qualifications d’excellence industrie du futur, dans le cadre de l’obtention de sa labellisation « excellence » en 2020, a reçu un financement, débouchant sur 17 fiches actions de grandes ampleurs dont 3 transversales qui sont à l’œuvre sur les 10 prochaines années sur le territoire Lot-Aveyron.

réunions avec des industriels

La fiche 2.1 porte sur la diffusion technologique avec plusieurs journées consacrées à informer les étudiants, les enseignants et les industriels sur les évolutions des pratiques, des compétences et des technologies vers l’industrie du futur.

La première de ces journées a comporté une réunion qui s’est tenue avec des industriels, conscients de ces nouveaux enjeux, et les élèves de chaudronnerie du lycée decazevillois. Puis, les lycéens ont visité le camion « Démobus » de la société ESAB (inventeur de la première électrode de soudage enrobée au monde en 1904), qui attache une importance particulière à l’innovation et au progrès permanents. Enfin, ils ont découvert notamment les nouveaux postes à souder connectés, avec une approche pratique.

Le professeur coordonnateur Stéphane Longueville complète : « Nos élèves en chaudronnerie soudage se sont ainsi familiarisés avec du matériel et des outils de digitalisation au potentiel important. Par exemple, on peut désormais programmer son poste à souder avec son téléphone portable via une application. Je précise que l’un des intervenants et responsables de la société ESAB est un de nos anciens étudiants en BTS chaudronnerie, montrant au passage la qualité de nos formations ».

La Dépêche – Publié le 04/04/2022 – DL

AUJOURD’HUI, LES POSTES À SOUDER SONT CONNECTÉS

L’INDUSTRIE DU FUTUR À DECAZEVILLE

Jean-Luc Viargues, Proviseur du lycée professionnel, attentif aux explications techniques © PL

Le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence est un réseau d’établissements d’enseignement secondaire et supérieur, de centres de formation initiale ou continue. Ce sont 2000 élèves et étudiants de la formation professionnelle et technologique du niveau Bac au niveau Ingénieur qui sont représentés sur le territoire de la Mecanic Vallée.
Le Démobus de la société ESAB était présent, un véritable outil pédagogique complété par une collection importante de poste à souder de toutes catégories. Le but de ces journées portant sur les nouvelles technologies de l’industrie du futur est d’informer les étudiants, les enseignants et les industriels sur l’évolution des technologies futures.
Cette première diffusion technologique a eu lieu au Lycée de la Découverte mardi 8 mars et à porter sur les postes à souder connectés.
Les élèves et professeurs pouvaient s’initier à l’utilisation de ces outils connectés, tant dans l’atelier que dans le Démobus.

Le Petit Journal Aveyron – PL

Le Lycée Jean François Champollion se dote d’outils pour calibrer les centres d’usinage 5 axes !

Mardi 25 février, le lycée Jean François Champollion de Figeac réceptionnait un système de contrôle de machine-outil à commande numérique 5 axes. La prise en main par les enseignants a été assurée par M. Lasalle, de la société Optifive .

C’est au travers du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 3) obtenu par le CMQE Industrie du Futur que le Lycée Champollion de Figeac a pu acquérir du matériel à la pointe de la technologie 4.0 dans le cadre son action 1.4 : Démonstrateur Industrie du Futur – Métrologie collaborative inter-sites.

Cette action a pour volonté de développer de la formation autour de la métrologies et des machines-outil 5 axes. En mutualisant son utilisation dans l’ensemble des établissements scolaires, organismes de formation et des industriels du réseau du CMQE Industrie du Futur, le lycée Champollion ambitionne de devenir un partenaire et d’accompagner ses partenaires dans l’excellence en usinage.

Dans cette perspective, le Lycée Champollion s’est porté acquéreur d’un système de calibration de MOCN (Machine outils à commande numérique) 5 axes : le système de mesure et le logiciel associé permettent de fournir les paramètres de pilotage de la machine. La précision obtenue après optimisation est de 3 µm. La durée de calibration et de paramétrage n’excède pas 30 min. Le système est compatible avec n’importe quelle machine 5 axes, toutes cinématiques et toutes commandes numériques.

Ce matériel, une fois la maîtrise acquise par les enseignants, pourra être transporté sur site, et permettre des démonstrations, aussi bien auprès des centres de formation que des entreprises partenaires désireuses de franchir ce pas technologique.

La formation d’une journée a permis de valider le système sur un centre Mikron UCP 5 axes, et de confirmer sa facilité d’utilisation ainsi que sa rapidité de paramétrage.


Si vous souhaitez des renseignements et/ou si vous souhaitez contribuer au développement de cette fiche action conduite par le Lycée Champollion, nous vous invitons à prendre contact auprès de Laurent HEISER,  Directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT) ou Philippe DELMAS, enseignant SII en ingénierie mécanique du Lycée Champollion.


En savoir plus sur le PIA 3 et l’ensemble des fiches-actions : ici

En savoir plus sur la société Optifive : ici

HERVÉ DANTON : « TOUTE LA FORCE D’UN RÉSEAU… »

LA MECANIC VALLÉE AU LYCÉE MONTEIL

Le délégué de Mecanic Vallée, Hervé Danton : « Le Campus des métiers est leader d’un nouveau projet européen. » Ici, lors son intervention au lycée Monteil. Crédits : Photo Daniel Escoulen

Hervé Danton, délégué de l’association Mecanic Vallée, qui regroupe en son sein 160 industriels et une quarantaine de partenaires institutionnels et d’organismes de formation, se dit très favorable au « mélange des mondes ». Pour lui, en effet, « la force d’un réseau tient à sa capacité à travailler tous ensemble pour mieux partager la pluralité des savoirs industriels. »

Hervé Danton explique volontiers que la journée technique, organisée le 8 décembre dernier au lycée Monteil par le CMQE Industrie du Futur Occitanie et la PFT CONPIM, participe d’un puissant effet de réseau bénéfique à l’ensemble des partenaires.

« Regroupement de lycées professionnels et de partenaires industriels, le Campus des métiers et des qualifications Excellence (CMQE) Industrie du futur Occitanie a pour effet de mettre en ordre de bataille et en synergie l’ensemble des centres de formations industrielles qui maillent les départements du Lot et de l’Aveyron.

Pour nous professionnels, devait ajouter le délégué de Mecanic Vallée, l’organisation de cette journée technique au lycée Monteil représente une évolution majeure pour le Campus et sa vocation. Des spécialistes sont venus y diffuser des savoirs auprès de personnes volontaires. Cela fait déjà bien des années que nous n’avions pas participé à ce genre d’opération ! Pour un responsable de PME, c’est la seule façon de se former sur un plan technique. »

Le CMQE Industrie du Futurqui accompagne la filière par la formation, l’innovation, le développement économique et social de notre territoire, bénéficie du soutien du Programme d’investissements d’avenir (PIA), programme mis en place par l’État pour financer des investissements innovants, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois.

D’autres journées techniques ont été programmées à l’horizon 2022, journées sur lesquelles nous reviendrons en temps utile.

Le Petit Journal (Aveyron) – D. Escoulen

ENSEIGNANTS ET INDUSTRIELS FORMÉS AUX TECHNOLOGIES DU FUTUR

LYCÉE MONTEIL : UNE JOURNÉE TECHNIQUE FONDÉE SUR LA TRANSMISSION

Nathalie Lavaurs, directrice opérationnelle du CMQE Industrie du Futur : « Notre réseau englobe les départements du Lot et de l’Aveyron. » Crédits : Photo Daniel Escoulen

Le mercredi 8 décembre, une toute première session de formation autour d’un matériel hautement technologique s’est déroulée au lycée Monteil à Rodez, en présence de professionnels de l’industrie mécanique et d’enseignants du secondaire venus se familiariser avec les dernières innovations technologiques de l’industrie du futur.

Multiples sont les avantages de ce type de matériel conçu pour du transfert technologique.

C’est dire si cette présentation a pu être regardée comme une opportunité.

Elle a permis d’assimiler de nouvelles données, le but étant de faire monter en compétences les apprenants des secteurs de l’industrie – qu’il s’agisse d’enseignants désireux de former leurs étudiants, ou d’industriels, afin qu’eux aussi puissent préparer leurs collaborateurs à investir dans ce type de technologie.

Nous sommes là au cœur de la transmission des savoirs.

De fait, le Campus des métiers et des qualifications d’excellence et la Plateforme Technologique pour la conception de produits industriels en multi-sites organisaient cette journée technique pour que tous puissent être sensibilisés aux usages de la réalité virtuelle et de l’impression 3D.

Au lycée Monteil, la PFT CONPIM est engagée dans l’une des 14 fiches actions du Programme d’investissements d’avenir (PIA 3), pour lequel le CMQE Industrie du Futur a été labellisé en 2020.

Grâce à cette fiche action dédiée, la PFT CONPIM a pu se doter du logiciel de visualisation 3D Weviz et de casques Hewlett Packard pour la réalité virtuelle.

Ce matériel permettra la réalisation de projets collaboratifs en distanciel entre le lycée Monteil et le lycée La Découverte de Decazeville.

Nathalie Lavaurs, qui assure la direction opérationnelle du CMQE dans cette nouvelle étape de Mecanic Vallée, a ouvert la journée, avant que Patrick Calmels, enseignant-animateur, ne présente la réalité augmentée et l’impression 3D au sein de la PFT CONPIM.

Le Petit Journal (Aveyron) – D. Escoulen