Vif succès pour la première journée de formation de la PFT 4.0 MSP au Lycée Alexis Monteil !

Ce jeudi 17 juin, le Lycée Alexis Monteil situé à Rodez proposait une offre de formation inédite sur la maintenance prévisionnelle pour des enseignants et des industriels du territoire de Mecanic Vallée en partenariat avec les entreprises Mabéo Industries, Turck Banner France.

Une formation qui entre dans un Programme d’innovation : genèse !

Le CMQE Industrie du Futur bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois.

Dans cette perspective, des projets, des actions sont actuellement en cours de création ou déjà mis en place, portées par des partenaires qui composent le réseau du CMQE Industrie du Futur. Ils courent sur ces 10 prochaines années dans des perspectives d’innovations, de co-créations dans un secteur industriel en pleine mutation technologique.

Tourné vers le numérique, il s’agit alors de penser dès maintenant, à l’émergence de nouveaux métiers et donc, de nouvelles compétences basées sur des technologies du futur.

C’est dans ce cadre que le Lycée Général et Technologique Alexis Monteil est porteur de la fiche action 1.3 D’un Démonstrateur 4.0. (consulter l’ensemble des 17 fiches actions ici.)

Ce démonstrateur du futur est dédiée à la création et la mise en place d’une Plate-Forme maintenance et sûreté prédictive (PFT 4.0 MSP) dont l’objectif est :

-> de proposer de la formation initiale et continue grâce à des partenariats à la pointe de la technologie 4.0

-> d’être support d’expérimentation pour la recherche, le test et la validation expérimentale d’algorithmes

Des partenaires à la pointe de la technologie 4.0 !

Pascal Verlaguet et Pascal Saviana – référents en autaumatismes, éléctrique, pneumatique chez Mabéo Industries

L’entreprise Mabéo Industries, représentée par Pascal Verlaguet et Pascal Saviana, est un distributeur de matériels d’automatisme, d’électrique et de pneumatique. Pour le Lycée Alexis Monteil, représentés par Jean-Marc Riols (DDFPT) et Patrick Calmels (Enseignant-animateur de la PFT CONPIM), il est l’un des interlocuteurs d’importance pour s’ancrer dans un principe de réalité liée à l’évolution constante des technologies d’avenir.

Le Lycée Alexis Monteil qui travaille en étroite collaboration avec l’IUT de Rodez (Université Toulouse 1 Capitole) a pu offrir aux alternants de la Licence Pro Maintenance de l’Industrie du Futur (MIF), de la formation tout au long de l’année comme celle présentée ce jeudi.

Dans le cadre de la PFT 4.0 MSP (Plate-Forme Technologique 4.0 : Maintenance et Sûreté prédictive), le partenariat mobilisé pour cette première session de formation avait pour intérêt de montrer une première applicatif sur l’étude de vibrations de machines à destination des enseignants et des industriels de notre territoire. Cet outil est indispensable pour permettre à l’ensemble des acteurs de monter en compétences et répondre aux enjeux de demain.

C’est la raison pour laquelle, Pascal Verlaguet et Pascal Savania ont pu faire le lien, en tant que distributeur, avec la société Turck Banner France, fabricants de produits innovants, représentée par Richard Gauduchou1 et Mathieu Raffin2 pour cette session. 


(1) Richard Gauduchou est ingénieur technico-commercial chez Turck & Banner. Il est en charge de la région sud-ouest.

(2) Mathieu Raffin, il est rattaché au siège Européen de la société Banner Engineering pour lequel il est chargé du suivi, de l’expertise sur du « condition monitoring » de l’industrie 4.0.


Prévenir c’est… se prémunir

Conviés à participer à cette formation par Mabéo Industrie et le Lycée Alexis Monteil, des enseignants3 et des industriels locaux tels quITA, JPM, Soulié Restauration, RAGT, BMA, Sévigné ont répondu présents à cette première formation inédite.

Une belle occasion de rencontre et d’échange entre le corps enseignant et le monde industriel !

Mathieu Raffin a présenté des solutions innovantes telles que les objets connectés dans le cadre de l’industrie du futur, en particulier celle développée par Banner avec la maintenance prévisionnelle.

Comme a pu l’indiquer Mathieu Raffin à son auditoire, cette nouvelle approche de la maintenance permet de détecter au plus tôt un défaut sur une machine pour pouvoir intervenir au plus juste, de façon optimisé, afin de se prémunir d’une casse, d’un arrêt de production par exemples.

Les solutions de contrôle que l’on appelle points de mesure – pour contrôler la vibration, la température, les caractéristiques au niveau du moteur – sont rapprochés à des points autonomes, en communication sans file et en énergie sur base batterie. Grâce à cette technologie des objets connectés, nul besoin de tirer des câbles, de rapporter de l’énergie ou un point de communication sur des endroits qui peuvent être vraiment différents et distants sur un même site industriel ou d’une machine distante d’une autre.

Mathieu Raffin explique que « le sans file prend ainsi tout son sens. Cela apporte une flexibilité et une souplesse considérable lorsque l'on veut installer plusieurs points et tout remonter sur le même système. »

(3) BAC Pro MELEC et BTS CRSA (Lycée Alexis Monteil – Rodez)


Cette première formation a rencontré un vif succès !

Tous les participants ont apprécié cette journée. Ce fût l’occasion de découvrir pour certains, confirmer pour d’autres, la valeur ajoutée d’un tel applicatif !

Des études de cas pratiques ont favoriser des échanges constructifs entre Mathieu Raffin, les participants et permis des inter-actions entre eux pour répondre à des questionnements ou des problématiques rencontrées : quel système est le plus adéquat pour anticiper une casse machine ? Aider à identifier les machines considérés comme critiques, stratégiques pour la production pour mettre en place un système d’anticipation approprié pour apporter une action corrective la plus juste, au bon moment… etc.

Pour l'un des industriels, cette formation a été « très instructive par rapport à des modules connectés, mais l'on se rend compte qu'il y beaucoup d'évolution par rapport à la connectivité, au sans file et au réseau Banner. Après, du contrôle de vibration et de la maintenance préventive, nous en faisons un peu et c'est très utile. Cette formation est pour nous, une opportunité de pouvoir échanger, questionner sur cette pratique afin de comprendre au mieux nos problématiques actuelles et quels sont les solutions pour nous prémunir d'éventuelles casses machines, stratégiques. »
Les enseignants de BTS CRSA et du BAC Pro MELEC du lycée Alexis Monteils
Pour le corps enseignant, « c'est une opportunité pour nous de pouvoir également monter en compétence sur de telles innovations technologiques, qui nous permettent d'être aussi plus proche de l'actualité technologique du futur. Cela nous permet de transmettre à nos étudiants, un enseignement adapté et en adéquation avec cette nouvelle réalité et cette évolution des technologies 4.0 pour leur donner les outils nécessaires et qu'ils acquièrent des compétences de plus en plus recherchées par les industriels.»

Dans le cadre de sa fiche action du PIA, nous félicitons le Lycée Alexis Monteil et ses partenaires pour l’organisation et la mise en place de cette première session de formation dédiée à la maintenance prévisionnelle auprès des enseignants et des industriels que nous remercions bien entendu pour leur participation active !


Si cette fiche action conduite par le Lycée Alexis Monteil de Rodez vous intéresse, que vous souhaitez contribuer au développement de cette Plate-Forme Maintenance et Sûreté Prévisionnelle, en proposant, participant, soutenant des solutions en lien avec :

-> de la formation initiale et continue sur de la technologie 4.0 dont l’intérêt est la monté en compétence des enseignants, des industriels et permettre aux étudiants d’acquérir des connaissances de qualité et d’excellence pour leur avenir professionnelle

-> de l’expérimentation pour la recherche, le test et la validation expérimentale d’algorithmes

Nous vous invitons à prendre contact avec nous pour vous mettre en relation avec Patrick Calmels, responsable de la fiche action 1.3 Démonstrateur 4.0, enseignant-animateur de la PFT Maintenance et Sûreté Prévisionnelle portée par le Lycée Alexis Monteil de Rodez.

Des entreprises armées pour l’industrie du futur

Le cluster Mécanic Vallée et le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur proposent un programme de formations en ligne pour les formateurs chargés de préparer les salariés aux technologies de l’industrie du futur.

Les qualifications nécessaires du secteur industriel ont évolué avec l’arrivée de la 4e révolution industrielle, appelée Industrie 4.0 ou encore Industrie du futur. Les entreprises du territoire doivent s’approprier ces nouvelles technologies liées au numérique et s’adapter aux changements qu’elles induisent en termes de fonctionnement, de production, de formation, mais aussi de management.

Le projet 3TIndustry4.0 réunit 5 partenaires de 3 pays différents : l’Allemagne, l’Espagne et la France dont le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur dans le cadre d’un financement européen Erasmus +. Il a pour but de mettre en relation deux types de professionnels de l’industrie : les enseignants et les formateurs en entreprise. Cette mixité a pour objectifs de faciliter le transfert de compétences entre ces deux catégories professionnelles et de répondre aux évolutions globales de la formation à l’Industrie 4.0.

Dans le cadre du projet 3TIndustry4.0, les différents partenaires ont créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du Futur : Impression 3D, maintenance prévisionnelle, réalité virtuelle, cybersécurité, mix reality : virtuelle et augmentée, internet des objets (Iot), lean 4.0 et intelligence artificielle.

Les participants peuvent assister gratuitement sur inscription à ces formations en ligne. La dernière formation en datea réuni une trentaine de personnes : enseignants de toute la France et professionnels des entreprises de la Mécanic Vallée pour suivre une formation à la maintenance prévisionnelle ou maintenance 4.0 dispensée par Christophe Dyl, Eric Daudrix et Christian Carbillet, collaborateurs du Campus des Métiers et des Qualifications Industrie du Futur depuis Cahors, Toulouse et Tarbes.

L’ensemble des modules de formation seront accessibles prochainement, à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, depuis le site internet du projet, sur une plate-forme en accès gratuit et sur inscription.

Mecanic Vallée est un cluster qui regroupe environ 200 adhérents dont 156 entreprises. Il représente 12 500 emplois dans les secteurs d’activités mécaniques : aéronautique, automobile, machine-outil et mécanique de précision sur les départements de l’Aveyron, du Lot, de la Haute-Vienne, de la Corrèze, de la Dordogne et du Cantal.

Le Campus des métiers et des qualifications d’excellence de l’industrie du futur est un réseau regroupant les établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, les centres de formation initiale (scolaire et apprentissage) ou continue. Le réseau campus représente 2000 élèves et étudiants de la formation professionnelle et technologiques du niveau Bac au niveau ingénieur sur le territoire géographique de la Mécanic Vallée. Il associe, au sein d’un partenariat renforcé, les entreprises et les laboratoires de recherche sur ce même territoire.

Pour suivre le projet, rendez-vous sur le site web du projet ou sur Linkedin

Publié le 12/04/2021 – Média 12

Aveyron : la Mecanic Vallée et le campus des métiers tournés vers l’avenir

La Mecanic Vallée s’implique avec les acteurs locaux de son territoire, mais également au-delà, pour impulser la transition vers l’industrie du futur.

Ces deux derniers jours, enseignants et professionnels des entreprises étaient connectés pour suivrela formation à la maintenance prévisionnelle. © la dépêche

Après le charbon, l’électricité et l’informatique, la 4e révolution industrielle est en route avec les nouvelles technologiques numériques telles que le « big data », la réalité virtuelle…

Et, sur cette voie de l’industrie du futur 4.0, la Mecanic vallée – celle-ci représente 12 500 emplois dans différents secteurs d’activité au sein de six départements (Lot, Corrèze, Dordogne, Cantal, Haute-Vienne et Aveyron) – n’a pas l’intention de rester à la traîne, comme l’a indiqué, hier matin, son délégué Hervé Danton : 

« Il est important de préparer l’avenir. Pour cela, il faut que les employés des entreprises du territoire soient les plus performants possible. Ne serait-ce que pour sortir de la situation actuelle par le haut. »

Du coup, la Mecanic Vallée a travaillé, dans le cadre d’un projet européen Erasmus +, à la création de modules de formation à destination des professionnels, qu’ils soient enseignants ou formateurs en entreprises. Ce projet intitulé 3TIndustry4.0 réunit ainsi cinq partenaires de trois pays différents : Allemagne, Espagne et France, bien entendu, avec le campus des métiers et des qualifications excellence industrie du futur, basé à Decazeville, qui regroupe les établissements d’enseignement secondaire et supérieur, les centres de formation initiale ou en continu (soit environ 2 000 élèves et étudiants).

Les différents partenaires ont ainsi créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du futur (impression 3D, maintenance prévisionnelle, cybersécurité…). Les participants peuvent assister, gratuitement, à ces formations en ligne. Ces deux derniers jours, une trentaine de personnes (enseignants et professionnels des entreprises de la Mecanic Vallée) étaient connectées pour suivre la formation à la maintenance prévisionnelle.

Et, pour pousser le bouchon encore plus haut, l’ensemble de ces modules seront accessibles prochainement à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, toujours en accès gratuit.

Publié le 10/04/2021, La Dépêche du midi