Decazeville : un désherbeur sur mesure pour une agricultrice

Des élèves de BTS du lycée de La Découverte ont inventé un engin conçu spécialement pour la culture des asperges.

Une partie des jeunes à l’atelier et, ci-contre, le désherbeur fixé au tracteur.

Le lycée La Découverte de Decazeville produit de nombreuses et diverses réalisations en chaudronnerie, en outillage ou en plasturgie composites, parfois des prototypes. Les chaudronniers et leurs enseignants ont été particulièrement actifs cette année. Outre les thèmes, c’est-à-dire des commandes à livrer sur deux ans par les étudiants en BTS à la fin de leur cursus scolaire, les BTS première année ont accepté et finalisé une commande express.

Le désherbeur fixé au tracteur.

Pour la saison des asperges

Christian Roche, l’un des enseignants d’atelier, relate : « Madame Solignac, agricultrice à le Verdus Saint-Cyprien (culture d’asperges et vignes), nous a contactés pour la fabrication d’une benne, attelée à un tracteur, pour transporter des bouteilles de gaz et des rampes de chauffe dans le but de désherber les asperges. A partir de son cahier des charges avec les étudiants de BTS 1re année, nous avons conçu un support, appelé « désherbeur », pour deux bouteilles de gaz de 35 kg et deux rampes de chauffe réglables. Ce « désherbeur » vient s’atteler sur les trois points d’un tracteur, l’ensemble a une masse de 220 kg » (photos ci-dessus et ci-contre).

Savoir-faire dans le monde industriel

Après validation de la cliente, les étudiants ont réalisé le support pendant leur formation. Le travail a été rondement mené. Ce désherbeur a pu être terminé et livré pour le début de la saison des asperges (début mars) ce qui était une contrainte importante dans la situation actuelle.

Une dizaine d’étudiants a participé à la préparation et la fabrication du désherbeur. Une fois de plus, le lycée La Découverte apporte la preuve de son savoir-faire dans le monde industriel.

Publication du 28/07/21 – La Dépêche du midi

Cransac. Mecanic vallée : les collégiens découvrent les métiers de l’industrie

Table-Ronde du matin

Camille Esquerré de Mecanic Vallée et Myriam Albouy du Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Industrie du Futur ont accueilli au Centre Européen de Conques les 32 élèves de 3e du collège de Cransac ainsi que leurs enseignants pour une journée dédiée à la découverte des métiers et des filières de formation de l’industrie du territoire de la Mecanic Vallée et à la découverte de Conques.

Au contact des professionnels

Tout au long de la matinée, les élèves ont échangé lors d’une table ronde avec neuf intervenants issus de plusieurs entreprises de Mecanic Vallée : Lisi Aérospace, Ratier Figeac, Mecojit, Optéo Les Ateliers du Vallon, Bosch, VM Zinc. Des professionnels qui ont présenté leurs différents parcours et métiers au sein de leurs entreprises. Chef d’atelier, responsable qualité, chef d’entreprise… ont livré leurs expériences, comme les élèves de licence professionnelle (Qualité et logistique et Maintenance Industrie du Futur) de l’IUT de Rodez et de l’école d’ingénieur 3IL. Cette journée a été préparée dans le cadre des Cordées de la réussite, un dispositif piloté par le rectorat d’académie et porté sur le territoire par le Campus des métiers de l’industrie du futur qui assure ses missions d’accompagnement et d’orientation. Un réel levier d’égalité des chances, en luttant contre l’autocensure des élèves par un soutien continu dès la classe de 4e, jusqu’au baccalauréat et au-delà. L’objectif de cette journée était de faire découvrir aux élèves la diversité des métiers existants dans les entreprises de la Mecanic Vallée, accessibles à différents niveaux d’études et après des parcours très variés, de répondre aux questions sur l’orientation et de faciliter les échanges entre les mondes scolaire et professionnel. Une belle matinée qui s’est poursuivie par la visite du charmant village de Conques.

Correspondant La Dépêche – Le 17/06/2021

Decazeville. Le recteur au lycée : création d’un pack apprentissage

Le recteur a visité plusieurs salles et ateliers dont ici la chaudronnerie où un lycéen lui a expliqué la production. Photo ©DDM D.L.

Decazeville. Le recteur au lycée : création d’un pack apprentissage

Mostafa Fourar, recteur de l’académie de Toulouse, s’est déplacé vendredi au lycée la Découverte à Decazeville.

Il a d’abord participé à une table ronde autour du Campus des métiers et qualifications. Parmi l’assistance, de nombreux élus, industriels et autres partenaires institutionnels. Le recteur a salué ce campus “qui marche bien” et a insisté sur l’importance de bien recruter.

Davy Lagrange, directeur du campus des métiers et qualifications “Industrie du futur”, a présenté succinctement son fonctionnement, mettant en avant ses spécificités : développer l’attractivité des formations pour répondre justement aux problématiques de recrutement, accompagner les entreprises, adapter l’offre de formations aux besoins des entreprises, former au numérique et aux métiers de demain, la féminisation des métiers. Le directeur a rappelé que le campus avait obtenu l’excellence en 2020 et qu’un effort est porté pour interconnecter toutes les composantes de la Mecanic Vallée (lycées, universités, institutionnels, organismes de formation, partenaires industriels, etc. (on trouve ces infos sur leur site : cmqindustriedufutur.com qui comporte également des témoignages).

Nouvelle formation d’aide soignant en apprentissage

Retenons qu’une nouvelle formation d’aide soignant en apprentissage débutera en 2022 au sein de l’établissement decazevillois. Elle sera ouverte aux jeunes titulaires du bac ASSP (aide à la personne) ou du bac SAPAT (service à la personne et au territoire).

Pour sa part, Jean-Luc Viargues, le proviseur du lycée la Découverte, a détaillé l’annonce importante apportée par le recteur : la création d’un “pack apprentissage” qui comprend 3 volets.

1) aider le futur apprenti à trouver un contrat d’apprentissage avec un employeur.

2) permettre au futur apprenti de pouvoir se loger à proximité de son lieu de formation et/ou de son lieu de travail. Dans un premier temps, des chambres seront disponibles au lycée. Mais un projet est mené de concert entre le Campus, la communauté des communes et la préfecture pour construire à Decazeville une résidence étudiante (l’appel d’offres a été lancé).

3) accompagner l’apprenti vers l’obtention du permis de conduire, avec une aide possible 1 200 €.

Le proviseur a rappelé que le lycée la Découverte était celui qui accueillait le plus d’apprentis en Aveyron. Tandis que Mostafa Fourar ajoutait que ce pack apprentissage est une première au moins au niveau de la région Occitanie. Jean-Luc Viargues et Davy Lagrange ont remercié toutes les collectivités, institutions et entreprises qui aident par divers moyens le campus des métiers et le lycée et les font connaître à l’extérieur.

Didier Latapie – La dépêche – Le 10/05/2021


Rétrospective de cette matinée photos © CMQE IF

Des entreprises armées pour l’industrie du futur

Le cluster Mécanic Vallée et le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur proposent un programme de formations en ligne pour les formateurs chargés de préparer les salariés aux technologies de l’industrie du futur.

Les qualifications nécessaires du secteur industriel ont évolué avec l’arrivée de la 4e révolution industrielle, appelée Industrie 4.0 ou encore Industrie du futur. Les entreprises du territoire doivent s’approprier ces nouvelles technologies liées au numérique et s’adapter aux changements qu’elles induisent en termes de fonctionnement, de production, de formation, mais aussi de management.

Le projet 3TIndustry4.0 réunit 5 partenaires de 3 pays différents : l’Allemagne, l’Espagne et la France dont le Campus des Métiers et des Qualifications Excellence Industrie du Futur dans le cadre d’un financement européen Erasmus +. Il a pour but de mettre en relation deux types de professionnels de l’industrie : les enseignants et les formateurs en entreprise. Cette mixité a pour objectifs de faciliter le transfert de compétences entre ces deux catégories professionnelles et de répondre aux évolutions globales de la formation à l’Industrie 4.0.

Dans le cadre du projet 3TIndustry4.0, les différents partenaires ont créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du Futur : Impression 3D, maintenance prévisionnelle, réalité virtuelle, cybersécurité, mix reality : virtuelle et augmentée, internet des objets (Iot), lean 4.0 et intelligence artificielle.

Les participants peuvent assister gratuitement sur inscription à ces formations en ligne. La dernière formation en datea réuni une trentaine de personnes : enseignants de toute la France et professionnels des entreprises de la Mécanic Vallée pour suivre une formation à la maintenance prévisionnelle ou maintenance 4.0 dispensée par Christophe Dyl, Eric Daudrix et Christian Carbillet, collaborateurs du Campus des Métiers et des Qualifications Industrie du Futur depuis Cahors, Toulouse et Tarbes.

L’ensemble des modules de formation seront accessibles prochainement, à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, depuis le site internet du projet, sur une plate-forme en accès gratuit et sur inscription.

Mecanic Vallée est un cluster qui regroupe environ 200 adhérents dont 156 entreprises. Il représente 12 500 emplois dans les secteurs d’activités mécaniques : aéronautique, automobile, machine-outil et mécanique de précision sur les départements de l’Aveyron, du Lot, de la Haute-Vienne, de la Corrèze, de la Dordogne et du Cantal.

Le Campus des métiers et des qualifications d’excellence de l’industrie du futur est un réseau regroupant les établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, les centres de formation initiale (scolaire et apprentissage) ou continue. Le réseau campus représente 2000 élèves et étudiants de la formation professionnelle et technologiques du niveau Bac au niveau ingénieur sur le territoire géographique de la Mécanic Vallée. Il associe, au sein d’un partenariat renforcé, les entreprises et les laboratoires de recherche sur ce même territoire.

Pour suivre le projet, rendez-vous sur le site web du projet ou sur Linkedin

Publié le 12/04/2021 – Média 12

Aveyron : la Mecanic Vallée et le campus des métiers tournés vers l’avenir

La Mecanic Vallée s’implique avec les acteurs locaux de son territoire, mais également au-delà, pour impulser la transition vers l’industrie du futur.

Ces deux derniers jours, enseignants et professionnels des entreprises étaient connectés pour suivrela formation à la maintenance prévisionnelle. © la dépêche

Après le charbon, l’électricité et l’informatique, la 4e révolution industrielle est en route avec les nouvelles technologiques numériques telles que le « big data », la réalité virtuelle…

Et, sur cette voie de l’industrie du futur 4.0, la Mecanic vallée – celle-ci représente 12 500 emplois dans différents secteurs d’activité au sein de six départements (Lot, Corrèze, Dordogne, Cantal, Haute-Vienne et Aveyron) – n’a pas l’intention de rester à la traîne, comme l’a indiqué, hier matin, son délégué Hervé Danton : 

« Il est important de préparer l’avenir. Pour cela, il faut que les employés des entreprises du territoire soient les plus performants possible. Ne serait-ce que pour sortir de la situation actuelle par le haut. »

Du coup, la Mecanic Vallée a travaillé, dans le cadre d’un projet européen Erasmus +, à la création de modules de formation à destination des professionnels, qu’ils soient enseignants ou formateurs en entreprises. Ce projet intitulé 3TIndustry4.0 réunit ainsi cinq partenaires de trois pays différents : Allemagne, Espagne et France, bien entendu, avec le campus des métiers et des qualifications excellence industrie du futur, basé à Decazeville, qui regroupe les établissements d’enseignement secondaire et supérieur, les centres de formation initiale ou en continu (soit environ 2 000 élèves et étudiants).

Les différents partenaires ont ainsi créé des modules de formations, en anglais et dans leur langue, aux différentes technologies de l’industrie du futur (impression 3D, maintenance prévisionnelle, cybersécurité…). Les participants peuvent assister, gratuitement, à ces formations en ligne. Ces deux derniers jours, une trentaine de personnes (enseignants et professionnels des entreprises de la Mecanic Vallée) étaient connectées pour suivre la formation à la maintenance prévisionnelle.

Et, pour pousser le bouchon encore plus haut, l’ensemble de ces modules seront accessibles prochainement à tous les professionnels de l’industrie de France et d’Europe, toujours en accès gratuit.

Publié le 10/04/2021, La Dépêche du midi

Le lycée Monteil de Rodez a reçu une imprimante 3D dernier cri

Le lycée Monteil, et plus précisément la plateforme technologique (PFT) pour la conception de produits industriels, a reçu une toute nouvelle imprimante 3D “Markforged”, dernièrement.

Financée par l’État et la Région, celle-ci permet l’impression en plastique composite, c’est-à-dire mélangé avec d’autres matériaux, comme le carbone par exemple. Ce qui donne à l’objet usiné une “résistance mécanique plus importante”, souligne Jean-Marc Riols, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques et ancien membre de la PFT, dont fait partie le lycée “Nous sommes les seuls dans le département à avoir ce type d’imprimante”, ajoute-t-il.

Un investissement

Le PFT regroupe cinq établissements, dont le lycée Monteil et le lycée de la Découverte à Decazeville. Et à Rodez, ce sont deux professeurs de sciences de l’ingénieur qui s’occupent du programme : Patrick Calmels et Olivier Cazagne.

Le programme est au service des entreprises locales, pour les accompagner dans la recherche et la conception de projets techniques (impression 3D, calculs et justifications numériques…).

“Et les entreprises ont d’ailleurs été consultées pour savoir si l’acquisition de l’imprimante 3D les aiderait et leur servirait”, précise Jean-Marc Riols.

Maintenant que l’imprimante 3D est arrivée, les deux enseignants n’attendent plus que les entrepreneurs qui ont un projet les contactent, pour commencer à travailler avec elle.

https://www.ladepeche.fr/2021/04/08/le-lycee-monteil-a-recu-une-imprimante-3d-dernier-cri-9475384.php

m.p. La Dépêche – le  08/04/2021

Decazeville. Mecanic vallée et le Campus créent La Boîte à métiers

La Mecanic vallée, en partenariat avec le Campus des métiers et des qualifications de l’industrie du futur, a présenté la « Boîte à métiers », une action qui permet de faire découvrir aux élèves des classes de troisième, seconde et première les différentes filières de formation et les métiers de l’industrie.

Elèves de seconde – Lycée La Découverte à Decazeville © Myriam Albouy – CMQE Indusie du futur

Un nouvel outil pédagogique qui se décline sous la forme d’ateliers scolaires, « partis sur la base d’un objet, aujourd’hui un bouchon de flacon de parfum, nous remontons toute la chaîne des métiers qui sont associés à sa fabrication », explique Camille Esquerré, la chef de projets de Mecanic vallée. Les objectifs de la « Boîte à métiers » sont multiples, « les élèves constatent la diversité des métiers, scientifiques et techniques, en parcourant les différentes filières de conception, renchérit-elle, c’est un véritable travail d’équipe pertinent voué à leur ouvrir de nouveaux horizons ». D’autant que cet outil, livré clés en mains en version numérique, s’adresse aussi bien aux personnels des établissements scolaires, qu’aux professionnels de l’orientation ou aux enseignants qui souhaitent informer leur public de façon ludique et pédagogique.

Le soutien de la Région

Pour Vincent Labarthe, vice-président du Conseil régional, « en finançant ce dispositif voué à aider les collégiens et lycéens à définir un projet professionnel, nous envoyons un signal positif à la jeunesse qui en a bien besoin lors de cette période ». Reste maintenant à déployer la « Boîte à métiers » dans la plupart des collèges et lycées implantés en Occitanie, « nous allons sensibiliser les enseignants pour les inviter à relayer ce dispositif innovant dans leurs établissements car, malgré la crise sanitaire qui les oblige à se repenser, les métiers de l’industrie du futur représentent un vrai gisement d’emplois ».

© Source La Dépêche Aveyron

Lycée de Decazeville. Le partenariat se poursuit avec les Thermes de Cransac

« Depuis une dizaine d’années, une forme de partenariat s’entretient entre le lycée la Découverte de Decazeville et les Thermes de Cransac. Il avait été initié avec Christophe Echavidre, alors directeur des Thermes, et Guy Aldebert, responsable des ateliers du lycée.
© DR

Des étudiants fabriquent donc des produits adéquats. Plusieurs articles ont vu le jour, du sur-mesure pour être parfaitement adaptées aux installations de l’établissement cransacois : diffuseurs de gaz thermal réalisés en composites pour traiter l’arthrose aux genoux ; supports de cataplasme conçus en composites pour traiter l’arthrose au niveau des cervicales ; diffuseurs de gaz thermal réalisés en composites pour traiter l’arthrose au niveau des hanches ; supports de mains confectionnés en plastique (PVC) pour traiter l’arthrose au niveau des mains. Dans un premier temps, les étudiants de licence professionnelle CFAO et les étudiants de BTS Europlastics et composites conçoivent et dessinent les pièces et les moules avec les enseignants Bruno Fabié et Stéphane Longueville.

Puis ils confectionnent les moules avec Jean-Michel Rols et Daniel Guiraudie. Au bout de la chaîne, la fabrication des pièces est assurée par les étudiants de BTS Europlastics et Composites avec Chérif Braïkia et par les élèves de bac pro plastiques et composites sous l’égide de Pascal Courbières.

Ces réalisations représentent des compléments de formation intéressants pour développer les compétences des élèves dans la conception et la fabrication de pièces plastiques et composites ; un exemple concret de ce qui les attendra une fois entrée dans la vie active.

Nicolas Jacquemin, le nouveau directeur qui dirige les thermes de Cransac et qui a succédé à Benoit Livertout, vient de solliciter à nouveau le lycée decazevillois pour la fabrication d’une dizaine de supports de cervicales et de supports de mains.

Mais aussi pour un nouveau projet de diffuseur de gaz thermal pour genoux. Nicolas Jacquemin s’est dit ravi de poursuivre cette entente, très positive pour les deux parties. »

D.L

© Source La Dépêche

Les nouvelles formations du campus des métiers de Decazeville sous le feu des caméras

Les nouvelles formations du campus des métiers de Decazeville sous le feu des caméras – © Centre Presse

Au cœur de l’action “Tournée des campus” initiée par la région Occitanie, et en partenariat avec le rectorat et la société de production “Pics prod”, le campus des métiers et des qualifications de l’industrie du futur réalise une vidéo d’une durée de 4 à 5 minutes pour promouvoir, et développer, les formations aux métiers d’avenir notamment auprès d’un public de jeunes.

D’abord en immersion dans les ateliers de l’entreprise STS, spécialiste de plusieurs secteurs de pointe comme l’aéronautique, le paramédical…, l’équipe de tournage a orienté les caméras en trois dimensions sur les réalités d’un monde industriel en pleine mutation.

Pour Davy Lagrange, le directeur opérationnel du Campus basé à Decazeville, “les métiers industriels accordent une place toujours plus importante aux outils numériques, de la phase de conception des pièces jusqu’au contrôle, en passant par les différentes étapes de fabrication, les postes de travail sont assistés par des ordinateurs”.

Des évolutions qui ouvrent la voie à de nouvelles perspectives sur de nouvelles formations aux métiers d’avenir.

Un nouveau module de formation

Les caméras à 360° se sont ensuite dirigées vers les ateliers du lycée la Découverte pour percer les secrets de la fameuse machine à impression en 3D qui permet à son utilisateur de créer à peu près tout et n’importe quoi depuis un fichier numérique. “Cette activité déjà utilisée dans des formations existantes est l’un des points forts de notre établissement reconnu dans toute la France, et même à l’international notamment dans le projet 3T industrie 4.0, pour son expertise en ce domaine”, souligne Davy Lagrange.

L’équipe de tournage en présence des responsables du campus, des lycéens et des formateurs. – © Centre Presse

Des salons virtuels

Bientôt, chacun des 12 campus de la Région va proposer une série de 13 rencontres virtuelles pour présenter à son jeune public de quoi seront faits les métiers de demain, “tous les secteurs d’activité y seront représentés, afin que chacun des élèves et lycéens découvre des formations innovantes”.

Source : La dépêche du 11/01/2021

Le Campus des métiers s’organise face à la crise

Le Campus des métiers et des qualifications de l’Industrie du Futur a tenu son assemblée générale au Lycée La Découverte. Davy Lagrange, le directeur opérationnel a répondu à nos questions.

Davy Lagrange, Directeur Opérationnel du CMQ Industrie du Futur – © Myriam ALBOUY, Responsable de Communication CMQ Industrie du Futur

Comment le campus s’adapte t-il à la crise sanitaire ?

Lauréat du prix d’Excellence pour son projet d’accompagner la mutation vers le futur, le Campus bénéficie d’une subvention du PIA qui soutient la reprise économique.

De plus, le Secrétariat général pour l’investissement à lui aussi engagé des actions pour les acteurs de l’innovation. Le Campus a signé une convention avec la Caisse des Dépôts et des consignations, tout en recrutant une chargée de communication, et bientôt un.e assistant.e administratif.

Quelles actions ont été menées depuis sa création en 2017 ?

Son objectif est de favoriser la réactivité des formations à l’économie par l’insertion professionnelle, un parcours de réussite pour tous, l’ouverture à l’international et à la vie du Campus, la lisibilité des parcours et l’attractivité des métiers et des formations. Nous renforçons les liens entre l’industrie, la formation et la recherche, et anticipons les mutations économique et technologique. Deux actions sont en cours : une tournée virtuelle en Région avec 3 ou 4 campus qui présenteront leurs spécificités. De notre côté, nous serons présents sur le Lot, le Tarn et l’Aveyron avec des établissements de formations et des conférences. En liens avec Mecanic Vallée, nous soutenons un appel à projet pour créer la Boîte à métiers et faire découvrir aux jeunes les métiers de l’industrie. D’autres projets sont de mise comme la réalisation d’une vidéo des différents pôles d’une entreprise. Nous intervenons dans l’évolution de formation avec Bosch, l’IUT de Rodez et les Lycées Monteil et Monnerville en faveur d’une licence pro Maintenance de l’industrie du futur qui a démarré avec 12 alternants.

Envisagez-vous d’autres partenariats ?

Le Campus s’ouvre à l’international avec un projet Européen de coopération technologique. Son objectif est de proposer des formations à des enseignants et formateurs en entreprise. Ce projet offrira 8 modules comme la réalité virtuelle, la maintenance prévisionnelle et l’impression 3D.

Source : Centre Presse du 31/12/2020